Michel Mallory

Michel Mallory, « Maria Anghjula ».

Jean-Paul Cugurno dit Michel Mallory, né le 25 janvier 1941 à Monticello en Haute-Corse, est un auteur-compositeur-interprète français. Durant les années 1960, il débute dans la chanson et développe un style proche du country. Au cours des années 1970, il chante encore mais de façon plus épisodique, se faisant de plus en plus souvent parolier pour d’autres interprètes, se faisant ainsi connaitre du grand public, notamment pour ses collaborations avec Sylvie Vartan et Johnny Hallyday.
Il revient à la chanson durant les années 1980, en chantant dans sa langue natale le corse.

Après avoir passé toute son enfance sur l’île de Beauté, Michel Mallory apprend dès l’adolescence et en autodidacte, la guitare, et débarque sur le continent à seulement 17 ans, où il débute la musique plus professionnellement en jouant dans de célèbres cabarets.
Alors qu’il étudie à l’Institut d’optique, la musique reste sa grande passion et fonde un groupe nommé Les Bop’s. Michel Mallory rencontre alors Paul Mauriat qui décide de le faire éditer chez Barclay pour quelques 45-tours, où Michel Mallory sortira notamment les titres « Dring Dring » ou « La Banane du Cameroun ».

Pour se faire connaitre du public Michel Mallory assure les premières parties de Claude François avant de retrouver les cabarets notamment avec Alice Dona, qui le pousse à écrire. En 1974, Michel Mallory enregistre « le Cow Boy d’Aubervilliers », qui obtient un certain succès.
C’est alors que Michel Mallory décide d’écrire pour les autres et notamment pour Claude François et Sylvie Vartan, et marque ainsi le début d’une carrière d’auteur-compositeur qui mènera à plus de 1.000 chansons enregistrées par de nombreux interprètes comme Tino Rossi, Jeane Manson, Mireille Mathieu, Joe Dassin, Gérard Lenorman, Mort Shuman, Herbert Léonard, Nicoletta, Daniel Guichard, Line Renaud, Alice Dona, Jean-Luc Lahaye, David Hallyday, Michel Sardou. Comme auteur, Michel Mallory est surtout connu, voire reconnu, pour avoir été pendant dix ans le parolier attitré de Johnny Hallyday.

Imprégné de tradition corse, Michel Mallory effectue en 1986, un retour aux sources en chantant dans sa langue maternelle et sortira huit albums en corse entre 1986 et 2010.

1986 : Cantà, (dédié à sa mère)
1989 : Terra Corsa
1991 : Memoria di giuventù
1993 : Radiche*
1996 : (best of)Ses plus belles chansons*
2004 : (best of) Tutta Una Vita (inclus 3 inédits)
2007 : Sentimenti.
2010 : Parolle d’omu.

http://www.greatsong.net/BIOGRAPHIE-MICHEL-MALLORY,999915450.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Mallory

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *