Le Santa Maria Poghjù de Pierre Bessi

Santa Maria Poghjù est un ancien village de la Castagniccia, accroché à 300 mètres d’altitude au Monte d’Osari culminant à 1109 mètres. U Poghjù, comme on dit, regarde la mer et il y voit les îles : de Monte Cristo, d’Elbe, de Pianosa et de Capraja. Il voit aussi, à Taverna, son port de plaisance. Il devine, là, l’étonnant fronton de pelote basque à Vanga di lorù. Ce fronton , qui accueille des compétitions de pelote, trouve son origine dans le jumelage du village avec la ville de Sare au pays Basque.

Santa Maria Poghjù

Parmi les anciennes maisons du vieux village, il y a le Palais Royal qui fut, paraît-il, la résidence d’été du roi Théodore. En sortant du village par la route du nord en direction de San Nicolaù di Moriani, on arrive à la cascade de l’Uccelluline que l’on trouve entre deux tunnels taillés dans le roc. Et puis en prenant le sentier de la montagne on peut rejoindre Valle d’Alesani, Orezza, le sentier de Mare a Mare et le GR20.

Texte écrit par : Pierre Bessi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *